Interview avec Ben Daglish

296507_281023668669267_1581845821_n

Véritable couteau Suisse et créateur de l’époque 8/16 bits , Ben est un homme aux multiples facettes qui a bien aimablement répondu à mes quelques questions .

Comme c’est maintenant l’usage VF / VO

Past time

Bonjour Ben , quand et où es tu né ?

Londres en1966

Avant de découvrir le C-64 quels étaient tes centres d’interets?

La musique et la biologie marine

« Music and marine-biology »

Quelles ont été les premières pièces de musique « hors computer » ayant marqué ta jeunesse?

Et bien différents morceaux à différentes pèriodes. « Sloth », by Fairport Convention, « Moby Dick » by Led Zeppelin, and JMJ’s « Equinox », sont les 3 morceaux marquants qui ont marqués mon adolescence

« Gosh. Different tracks at different times, I suppose. « Sloth », by Fairport Convention, « Moby Dick » by Led Zeppelin, and JMJ’s « Equinox » I suppose are the three big ones during my teenage years. »

Comment as tu appris la musique et quel(s) a(ont) été ton(tes) premier(s) instrument(s)?

J’ai commencé très jeune ( 3-4 ans ) avec une flute irlandaise ainsi qu’un harmonica, puis par l’intermediaire de l’école j’ai joué à pas mal d’instruments , du Hautbois en passant par les percussions

« I started young, on penny whistle (flageolet) and mouth organ (harmonica) when I was about 3 or 4, then moved on to a numberof things at school, from oboe to orchestral percussion. »

Comment es tu tombé dans l’informatique ?

La première fois que j’ai vu un ordinateur et plus précisémment que j’y ai joué , c’était un DEC20 à l’université où mon père était chargé de cours. J’ai joué à « Moon Lander » via un teletype , j’entrais des données et le système rendait alors des informations sous forme imprimée «  vous etes 100m au dessus de la surface , voyageant à 5m/s ….. ).

Ma prochaine rencontre fut , aprés l’avoir gagné , un BBC micro pour l’école sur lequel j’ai été authorisé à programmer , suite à cela j’ai fais la connaissance de Tony Crowther , mais ça c’est une autre histoire.

« The very first time I saw a computer, and in fact played a computer game, was a DEC20 terminal at the university my father lectured at. I played « Moon Lander » on a teletype…. type in the numbers, and it would then print off the line of information… »You are 100m above the surface, travelling at 5m/s, with 200kg of fuel left…how much do you want to burn ? » … etc.

The next time was when I won a BBC Micro for the school, so was allowed to program on it, and through that I met Tony Crowther, which is a whole other story  »

Comment as tu composé tes premiers morceaux sur ordinateur ?

J’ai utilisé un player créé par Tony , je tapais les notes dans un éditeur de texte et c’est à peu près ainsi que j’ai toujours composais , je n’ai utilisé ni tracker , ni aucun logiciel de m.a.o et equivalent.

« Using a player that Tony had written, typing notes into a text editor, and that’s pretty much how it continued – I never bothered using trackers or any other software. »

A cette époque , les artistes qui te plaisaient et t’inspiraient  ?

Des centaines , mais en rapport avec le C64 , mes principales influences sur comment écrire des trucs avec un synthé furent Jean Michel Jarre , YMO et Rob Hubbard.

« Hundreds, but in terms of the C64, I suppose the main « how to write synthy stuff » influences were Jarre, YMO and Rob Hubbard:) »

As tu crée des œuvres pour la demoscene ?

Pas vraiment , quand j’ai commencé la demoscene n’existait pas , les quelques démos réalisées l’étaient dans un but de revente d’un point de vue technique.

Quel jeu t’as marqué  ?

Lequel ? Et bien je dirais que mon jeu favori à cette époque était Master of the lamps par Activision , j’y ai joué des jours et des jours.

« What – game ? My favourite game in those times was « Masters Of the Lamps » – I played for days and days. »

Qu’as tu ressenti de particulier en utilisant l’amiga pour composer ?

J’ai sentis que c’était le commencement de la fin de la chip music , l’utilisation des samples amenant tout autre chose , un nouvel horizon.

« I felt it was the beginning of the end for chip music – it was a completely different thing altogether, using samples. »

Une musique de jeu que tu aimais beaucoup ?

Dans Masters of Magic , sur des arrangements de Rob Hubbard. J’adorais les sons du genre « eeh-aww ».

« Masters of Magic, as arranged by Rob. Love those « eeh-aww » sounds. »

Une musique de jeu que tu as composé et que tu aimes encore aujourd’hui ?

Celle dont je suis le plus fière reste je pense la musique dans le jeu Trap.

« Trap, I think – my proudest moment. »

Pourquoi avoir quitté l’industrie du jeu vidéo ?

Le jour ou c’est justement devenu une industrie , quand tout cela n’était plus fait dans un esprit fun , pour l’amusement et le plaisir mais que le fait de faire du fric est passé avant tout le reste.

« Exactly that – when it became an « industry », I think. That’s when it stopped being fun for me – it was more about making money than making games. »

Present

Ben , quelles sont actuellement tes activités professionnelles et personnelles  ?

à titre profesionnelle : développeur principal pour : http://www.restorepoint.com
http://www.loscoestateopera.org

à titre perso  : Trés occupé depuis l’arrivée de notre 3 ème enfants ( 18 mois à ce jour ) , tout ce qui sont ou ont été concernés savent le degrés de fatigue que cela apporte !.

Quel est le dernier album de musique que tu a écouté et qui te plaise particulièrement?

Je suis très pointilleux à ce sujet et là tout de suite cela ne me vient pas , on en reparlera !

« Hmmm – I’m very picky:) Very difficult to say – I’ll get back to you on that ! »

Que ressens tu en jouant de la musique en Live ?

J’adore. J’ai commencé gamin et cela ne cesse d’etre de mieux en mieux.

« I love it. Been doing it since I was a boy, and it just keeps getting better. »

Quel est ton processus de création ( ambiance etc..) ?

Je n’ai pas vraiment de processus en tant que tel. Différentes ambiances , différents instruments produisent autant de musiques , d’atmosphères distinctes .
En meme temps quand tu es musicien profesionnel tu dois aussi accepter de créer ce que ton client te demande : ) .

« I don’t really have a « process » as such. Different moods and different instruments produce different music, I suppose, but part of being a professional is that at times, you just have to produce what the customer wants:) »

D’où proviennent tes sources d’inspiration?

De tout ce dont l’on vient de parler mais aussi de tout ce qui compose ma vie !. Mon inspiration n’est pas le reflet d’une seule chose mais un condensé de toutes les parties de ce que je suis .

« All of the above, and everything else in my life ! Inspiration doesn’t feel to me to be a single thing – it’s the sum of all the parts. »

Composes tu toujours sur ordinateur ?

Pas vraiment , je bidouille un peu tout au plus.

« Not really – I mess around now and again. »

Sais tu pourquoi beaucoup de gens continuent d’apprécier ,notamment au travers de remix, tes compos 8bits/16bits ?

Pour un paquet de raisons , la nostalgie , le fait d’apprécier le coté technique de la chose. Cela et aussi pour quelques cracking tunes : )

« Lots of reasons, I think – from nostalgia, to appreciation of the technical aspects genre. That, and some cracking tunes:) »

Que penses tu de la musique dans les jeux vidéo de nos jours ?

Tout cela est devenu très « professionnel « 

« It’s all very « professional »:) »

Que penses tu de l’industrie du jeu de ce début de XXI° siècle?

À peu prés la meme chose que ce que je pense de l’industrie du cinéma , une machine à fric.

« Much the same as I think about the film industry – it’s a huge machine for making money. »

Joues tu encore à des jeux et si oui lesquels ?

Trés rarement. Le dernier jeu qui m’ait beaucoup plu fut LA noire , et celui auquel je joue le plus souvent reste le Solitaire : )

« Very rarely. The last game I really enjoyed was LA Noire, but the game I play most often is still Solitaire:) »

Futur

Que n’as tu pas encore fait et que tu souhaites réaliser?

J’en sais rien et c’est ça qui est bien .

« I have no idea – that’s the beauty of it. »

Si tu avais les clefs d’un stade , quels seraient les artistes présent sur scène ?

« Weather Report c. 1978, supported by Fairport Convention & Gentle Giant:) »

Que peut on te souhaiter pour l’avenir?

« A Happy 150th Birthday, I hope! »

Publicités

Entretien avec les L.N.X

564896_245540112242612_1891409442_n

Ils sont jeunes , ils sont beaux et ils ont du talent ,ce sont les LNX ^^. J’ai surtout eu envie de les interviewer car j’avais beaucoup aimé la fraicheur de leur démo  » We are » , mais aussi parce que les références 16bits me semblaient moins une posture que témoignant d’un réel interet pour cette époque , c’est donc un poil intrigué que je les ai approché , et la sympathie de leurs réponses ainsi que la diligence dont ils ont fait preuve pour répondre est plus qu’appréciable , alors merci à eux …et maintenant à eux la parole!

Avant tout chose , mini CV de vous 3 afin de se présenter

L(ycan) 26 ans, graphiste et directeur artistique dans LNX, en recherche d’emploi dans le domaine du graphisme et plus particulièrement du jeux vidéo.

N(norm) 17 ans, codeur dans LNX, lycéen

X (trium) 23 ans codeur engine et musicien dans LNX, developpeur 3D en jeux video

LNX : la genèse

Quand avez vous eu l’idée de créer un groupe de demomaking ?

Tout a commencé lorsque nnorm s’est fait remarqué sur pouet suite à l’une de ses prod par rez (razor 1911), il a alors débarqué sur IRC, où il a vite sympathisé avec xtrium qui lui donnait des conseils, puis ils se sont rencontrés de visu lors de la revision 2011, non sans mal car il a fallu d’abord convaincre les parents de nnorm, âgés de 15ans à l’époque.

Nnorm a continué d’apprendre de son côté, Xtrium étant encore chez frequency.
Puis Lycan et xtrium se sont rencontrés à revision 2012 suite à une obscure conversation à propos de gardiennage de pc.
Apres avoir longuement chatté, nous avons tous décidé, lors de evoke 2012, de créer le groupe LNX.

Quelle a été votre principale motivation pour rejoindre la demoscene ?

Lycan : Pouvoir faire quelque chose de mes illus et avoir une bonne raison d’aller jusqu’en Allemagne pour faire la fête et rencontrer pleins de gens qui partagent la même passion.

Xtrium : Pour pouvoir m’adonner à ma passion sans contrainte et avoir des objectifs pour m’améliorer.

nnorm : Pouvoir faire quelque chose de ce que j’apprend tout en faisant la fête en party, faire quelque chose avec mes amis pour s’amuser et vivre une passion commune

Quels groupes vous ont donnés envie de vous lancer  ?

Lycan : Mercury, Cocoon, Farbrauch, Conspiracy,

Xtrium : Razor 1911, Still, conspiracy

nnorm : ASD, Razor 1911, Cocoon, Farbrauch, Conspiracy,


L’AMIGA et vous ?

Lycan : J’ai toujours été très Pc, mais j’ai eu envie, moi aussi, de gueuler « amigaaaaa » très fort en demoparty, donc j’ai du faire deux trois pixel art qui rentraient tant bien que mal dessus, et maintenant j’ai le droit !
Plus serieusement, j’aime le côté old school de cette machine et j’aimerai voir jusqu’où on peut la pousser niveau animation et 2D.

Xtrium : une longue histoire d’amour, je possède un Amiga depuis tout petit mais j’en ai jamais vraiment fait quoi que ce soit à part jouer, dernierement, j’ai reçu beaucoup de matériel pour amiga (merci Santa/TRSI o/ ) et j’ai maintenant toutes les bonnes raisons d’en faire quelque chose.
Nnorm : En voyant certaines démos Amiga je me suis dis que je pouvais moi aussi en faire quelque chose de cette belle machine. Il y a encore tout à apprendre pour moi et beaucoup à faire. Dont une démo évidemment. 🙂


Comment vous etes vous répartie les roles ( code , zic , gfx ) ?

On a pensé mettre Lycan au code, Nnorm à la musique et Xtrium au graphisme, mais comme xtrium est un musicien, nnorm codeur et Lycan graphiste, on s’est dit que ça n’était peut être pas une bonne idée de faire ça.
En fait xtrium est très codeur aussi, il apprend à nnorm, un peu.


Quelle a été votre toute première production , est elle disponible quelque part ?

La toute premiere production s’appelle Hard to say ( http://pouet.net/prod.php?which=59909 ).
Elle a été faite suite à un délire quelques jours avant demodays 2012, la demoparty juste après Evoke 2012 (celle où on a créé le groupe, suivez un peu…). On l’a pliée en 3 jours avec des fonds de tiroirs, en fait c’était surtout pour faire la blague, on a jamais compris pourquoi on est arrivé premier.

On considère la deuxième (et dernière en date pour le moment) comme notre véritable première démo, parce qu’on y a passé quand même 4 mois.
et elle est là http://pouet.net/prod.php?which=60881


LNX : right now !

Vos créations tournent sur PC , quels sont les logiciels utilisés ( zic , gfx ) et le(s) language(s) pour la programmation ?

gfx : photoshop, pro motion, winuae et deluxe paint.

musique : fl studio et une flopée de vst

code : visual studio 2010, sublime text, open GL et crayon/papier

nos langages de programmation sont principalement C++ (la langue maternelle de xtrium), glsl pour les shaders et un langage inventé par xtrium (LUSS) pour la synchro.

Quels groupes de la demoscene vous motivent en ce moment ?

Horology et Cocoon


Pour le graphisme , une attirance particulière pour le pixel art ?… des artistes référents ( milieu , hors milieu )?

J’adore le pixel art, cela prend beaucoup de temps, mais c’est très reposant finalement, mes artistes préférés sont Prowler et Slayer (ce sera dur d’avoir un jour leur niveau).
Plus généralement, j’aime aussi beaucoup les illustrations de Made et dans les plus connus, alexandro barbucci et olivier ledroit.


Pour la musique , des artistes ( milieu, hors milieu ) sources d’inspiration ?

Dans la demoscene, on aime beaucoup ce que font gargaj, glxblt, DQ, Ultrasyd et en dehors Klaypex, Savant et excess.

À l’époque des machines 16bits , sur Amiga , le challenge était de pousser les capacités machine afin de créer des effets visuels novateurs , suplantant parfois (voir souvent) ce que proposait l’univers des jeux vidéos. Aujourdhui ce n’est plus le cas ( soyons honnete ) , alors selon vous , une bonne démo au XXI siècle , c’est quoi ?

Lycan : ce que je demande à une démo ? qu’elle soit belle, originale et qu’elle ait un univers propre, je ne suis pas codeuse, je ne peux pas juger la technique, ça se résume à « j’aime » ou « j’aime pas »

xtrium : Ce n’est certes plus toujours le cas, mais par exemple le raymarching de distance fields est une technique mise au jour dans la demoscene et utilisée aujourd’hui dans certains jeux AAA. D’autre part, beaucoup de bons codeurs JV sont aussi des sceners de nos jours (je pense à DICE qui emploie bon nombre des membres de Fairlight ou The Black Lotus). Ceci étant dit, une bonne démo c’est pour moi avant tout un univers consistant et une synchro parfaite !

Nnorm : Pour moi une bonne démo c’est une démo qui a la classe, avec un genre de petit univers autour. Je pense à Life Force du groupe ASD qui est à mes yeux une des plus belles démos que j’ai vu. Pour l’aspect technique il y a beaucoup à dire. Avec la constante évolution des techniques il est compliqué de juger une démo efficacement. Néanmoins on peut dénoter des efforts dans la mise en place de technologies innovantes, surprenantes. En bref, ce que j’attend d’une démo, c’est qu’elle soit réussie et donc impressionnante.


Coté programmation , quelles sont les principales difficultés pour un coder sur les supports actuels qui évoluent rapidement ( processeur , carte graphique ) ? comment s’assurer que le code sera encore lisible par les prochaines machines ?

Actuellement, on a des standards assez fiables tant en terme de portabilité que de durabilité. OpenGL, que l’on utilise, nous offre la possibilité de faire du code graphique sans trop se poser la question de « est-ce que ça tournera chez XYZ ? ». Même si deux problèmes majeurs se posent aujourd’hui : d’abord, la compatibilité AMD/nVidia (ce n’est pas parce qu’une démo tourne d’un côté qu’elle tournera de l’autre), et ensuite, les performances (faire attention à ne pas trop écraser la machine sur laquelle la démo tourne) même si vu notre matériel actuel, de ce point de vue on n’a pas trop de risques. 🙂

Demo Design et Script story , comment développez vous le thème de vos demos en amont ?

Le plus souvent, au retour des demoparty, on a encore des étoiles pleins les yeux et le sang plein d’alcool (sauf celui qui conduit bien sur ;), du coup, on profite des heures de route passées ensemble (on voyage tous les trois) pour discuter de ce qu’on a envie de faire, souvent, ça part sur un gros délire, ou on choisit une plateforme qui nous plairait et voir ce qu’on pourrait faire dessus en fonction des contraintes.

On demande alors à xtrium de nous faire une musique, et les images viennent tout de suite à l’esprit.
En général, il est très facile de trouver des idées, le plus dur étant de les réaliser en fonction de nos capacités techniques et du temps disponible.

La demo c’est avant tout l’occasion d’exploiter vos talents mais souhaitez vous aussi vous en servir comme vecteur de messages ?
Lycan : Beaucoup disent que « the scene is dead », personnellement, je pense qu’on a pas fini d’en faire le tour, il reste encore beaucoup de choses à innover et à tester.
On essaie pas forcément de faire passer un message, juste de faire une démo belle, avec un scénar’ sympa ou wtf.

xtrium : Quand on fait une demo, avant tout, on cherche à faire quelque chose qui nous plait, à nous. Plein de choses sont possibles, étant donné qu’on n’a absolument aucune contrainte imposée par les règles, mais l’idée c’est vraiment de s’éclater avant même de penser à faire un truc qui plaît au public – on laisse le crowd pleasing à razor 1911 😉

Lycan : si on voulait pas faire de crowd pleasing, on essaierait pas de faire quelque chose sous amiga :p

Pour vous détendre entre deux productions , qu’est ce qui est le plus ressourçant pour vous ?

Aller à d’autres demoparty ! pour voir les copains qui sont loin et faire la fête tout simplement.

Avez vous remarquez que ce qui vieilli souvent le mieux dans une demo c’est la musique , une idée du pourquoi du comment ?

xtrium : Écouter la bande son d’une vieille démo amiga ou c64 prouve qu’une musique vieillit aussi parfois beaucoup 🙂 Reste que les capacités graphiques et calculatoires des machines ont évolué de manière assez drastique en 20 ans, beaucoup plus que les capacités sonores où on a assez rapidement eu du son « qualité CD ».

Lycan : Parce qu’on a tous besoin de musique des années 90.

nnorm : Une musique c’est un peu comme le vin. Quand ça vieillit ça peut être très bon. Sinon ça tourne au vinaigre. Il faut alors une bonne chimie pour qu’un morceau de musique traverse le temps. Et ça c’est ce qu’on retrouve dans la demoscene, une bonne chimie qui vieillit bien.

LNX , the future


sur quel projet de démo travaillez vous en ce moment , un petit teasing ?

Oui, on a commencé à travailler sur une démo. On espère l’avoir finie pour Evoke 2013 (LNX fêtera ses un an \o/)
On peut pas en dire beaucoup plus parce que c’est une demande.

Comment voyez vous évoluer votre groupe ?

Lycan : On espère être encore là dans 20 ans !

xtrium : Honnêtement, le groupe comme il est actuellement me plaît, LNX est une identité, et je voudrais que ça reste comme ça.

nnorm : On se sent bien comme ça. On va rester comme ça. Et c’est tant mieux ! 😀

Comment vous voyez vous évoluer dans et en dehors du groupe ?

Lycan : il faudrait que je me mette à la 3D

xtrium : On a un gros boulot sur le demo engine à faire, qui à terme devrait devenir quelque chose d’assez intéressant. En dehors du groupe, des projets germent mais je préfère les garder pour moi pour l’instant 😉

nnorm : il faut que j’ai mon bac déjà, mais j’ai quelques projets moi aussi. Des idées ça et là. Mais, pas «pas l’temps d’niaiser ! », on a un demo engine à faire et d’la démo ! 🙂

A quel événement de la demoscene souhaiteriez vous le plus être associé ?

Assez bizarrement, pas les gros événements. Trop de namevoting, et donc des classement assez biaisés à mon goût. Non, plutôt evoke ou demodays, qui sont nos demoparties anniversaires 🙂