Entretien avec Romeo Knight

156598_184963634852692_6721915_n

musicien mythique de la scène Amiga , c’est avec beaucoup d’amabilité que eike a répondu à mes questions .

Afin de répondre à quelques remarques interessantes , je poste l’interview sur 2 articles distincts VF / VO .

Passé


-Avant de devenir « Romeo Knight » peux tu nous raconter ton histoire ?

Avant toute chose , un apparté , c’est plutot marrant de constater que j’interesse encore en tant que personne , en tout cas encore suffisament pour un interview , considérant que ma popularité se base en grande partie sur des compositions réalisées il y a plus de 20 ans pour la scène informatique underground , je présume que le phénomène rétro en plein essor y est pour quelque chose .

Musicalement , tout a commencé encore bien avant , j’ai eu une éducation musicale très jeune , notamment des cours de clarinette et d’autres instruments relatifs à la musique classique.
Bien que tout ceci fut assez ennuyeux ( réaction normal d’un ado apprenant un instrument dit « classique » ) , cela m’aida énormément dans la compréhesion de la musique au sens large.

C’est à l’age de 14 ans quand j’ai eu un C64 ( en fait un C 128 que j’utilisais en mode C64 seulement ) que le monde de la musique numérique , par le biais du SID (puce sonore du commodore 64 ) , s’est ouvert à moi.
Les morceaux de Rob Hubbard , Martin Galway et Chris Huelsbeck me marquèrent .
J’écoutais chez moi les musiques provenant des jeux qui tournaient sur le C64 comme d’autres écoutaient les musiques des charts .

J’ai commencé à faire de la musique graçe au super logiciel de chris Huelsbeck : Soundmonitor.
Ainsi , et meme si je suis principalement connu pour mes réalisations sonores sur Amiga, c’est bien avec le C64 que tout a commencé ( ce qui est d’ailleurs le cas de bon nombre d’autres musiciens de la scene démo )

-Pourquoi avoir choisi l’amiga pour créer tes morceaux ?

L’amiga était (aprés le C64) l’étape suivante et logique pour faire de la musique sur ordinateur. Je veux dire : «  utiliser des samples ! , des samples bordel : ) , tout d’un coup c’était possible d’utiliser n’importe quel son que l’on désirait pour créer ses morceaux … et donc bien évidamment le HC Deluxe Sound Audio-Digitizer fut la première chose que j’ ai acquise pour mon nouvel amiga 500.

Maintenant , deux décénnies plus tard , une fois mis de coté la possibilité d’utiliser des samples , il apparaît que l’amiga était plutot « regressif » d’un point de vu musical en ce sens qu’il ne proposait pas d’options pour les modulations ou n’importe quelles sortes de fonctionnalités propres aux synthetiseurs ( en comparaison avec le SID du C64 qui était de base un synthétiseur multitimbres en avance sur son temps … ce qui peut expliquer que la musique chiptune soit toujours populaire de nos jours ).
L’amiga avait sa marque de fabrique sonore , c’est indéniable, mais le rendu était de base assez statique à moins d’utiliser de nombreuses astuces spour lui donner un bon rendu dynamique.
Aprés en comparaison avec ce qui se faisait à l’époque , très chiptune ( par obligation technique ) , ce que l’Amiga proposait était une vraie évolution dans l’univers du son numérique.

-Quels logiciels utilisais tu sur Amiga pour composer ?

J’ai commencé avec Aegis Sonix , un programme pas très pratique qui consistait à poser note aprés note sur une partition , pour composer. Néanmoins ce logiciel permettait déjà d’utiliser vos propres samples , ce fut donc la raison de mon choix pour l’utiliser …jusqu’à l’appartition de Soundmonitor.

Comme la plupart des musiciens sur Amiga , je me mis ensuite à utiliser dés qu’ils furents disponibles : Noisetracker et Protracker pour leur possibilités de créations sonores par l’usage du sampling. J’ai aussi essayé d’autres logiciels tels que Oktalyzer et Sidmon mais ils ne m’ont pas inspirés. J’ai fait 2 morceaux qui ne me plaisent pas du tout avec le programme Sidmon , je les ai fait car cela m’avait été demandé . De façon amusante les 2 sont devenus des classiques …les gens les appréciant pour des raisons qui me restent inconnues : )

Donc et bien… Le mieux c’était Protracker , et avec des samples fait maison je vous prie !

-Quand et comment as tu rejoint Red Sector ?

En fait cela fait tellement longtemps que je n’en sais plus rien maintenant , la seule chose dont je me souvienne c’est que j’étais en contact avec un gars nommé Skyhawk vers 1987 et il m’a présenté d’autres personnes du groupe un peu aprés tels que Irata , Flynn , pater Becker , hamster etc… Le quartier général de Red sector était basé à Dusseldorf , la ville où je résidais , on peut donc appeler cela une amusante coincidence.

A cet époque je ne tenais pas particulièrement à faire partie d’un groupe de Crackers , c’était juste sympa de tomber sur des gens à qui ma musique plaisait sachant que je n’avais pas attendu cela pour composer.
Pour moi , c’était surtout l’occasion d’utiliser une plateforme qui permettrait de diffuser ma musique à un plus grand nombre de personne à travers le monde.

Je n’étais pas impliqué dans les activités de la scène à cette époque , la seule party à laquelle j’ai assisté , de mémoire, fut la Radwar Party en 1988 et mon but était principalement de m’amuser avec des amis … et bien boire aussi ( et aujourdhui , rien n’a changé à ce niveau : ) )

-Quelles étaient tes principales sources d’inspiration à cette époque ?

Ma réponse me vient assez naturellement : la musique … Musique électronique , hip hop , métal , toutes les musiques que j’écoutaient à cette époque. Et c’est encore plus évident dans le cas de mes compos sur Amiga puisque les samples venaient en grande partie des morceaux et groupes de musique que j’appréciaient le plus.
L’exemple le plus connu à ce sujet est la partie des percussions dans « Cream of the earth » que j’ai puisée à partir du morceau « Buffalo stance » de l’artiste Neneh Cherry.

-Quelle fut ta première DemoParty et quels souvenirs en gardes tu ?

Comme je le disais précédamment dans l’interview , ma première demo party se déroula vers 1988 dans le cadre de la Radwar Party.
D’aussi loin que je puisse me souvenir c’était très sympa de se retrouver avec tout un tas d’ados passionnés de technologie informatique sachant qu’à cette époque j’étais plutot du genre à rester chez moi pour explorer cette technologie.
J’y ai rencontré Mr Gravenreuth ainsi que quelques rédacteurs du journal ASM ( ASM=Aktueller Software Markt), un des magazines de jeux le plus populaire en Allemagne, discutant avec eux afin de savoir si les perspectives des niveaux dans le jeu Zany Golf étaient bonnes ou pas. ( Ne me demandez pas pourquoi je me souviens de trucs idiots dans ce genre … il faut croire que les trucs à la con restent bien gravés dans le cerveau ).

Le moment marquant pour moi reste quand j’ai gagné le premier prix dans le cadre du concours de démos « World of Commodore « en 1992 avec la demo de TRSi « Wicked sensation ». Le prix en question était une voiture ( seat ibiza marron …. : ) ) et en plus certaines parties de la démo ainsi que la remise du prix sont passées sur la télé national Allemande .
C’est le genre d’expèrience dans une vie de scener qui donne un peu de confiance en soi , ce qui est bien utile y compris dans la vraie vie.

-Quels étaient tes autres centres d’interets ?

À coté de la musique et des ordinateurs , pas grand chose en fait et cela n’a pas vraiment changé depuis : )
(j’ai pratiqué beaucoup de sports tels que l’athlétisme , le Tennis , le Tennis de table, basketball, decathlon, hyper sport, sports d’hiver)


-Comment es tu entré en contact avec les compagnies d’édition de jeux vidéos ?

Je n’ai pas de souvenirs spécifiques sur comment cela s’est passé, si ce n’est que des personnes que je connaissais m’ont présenté à des gens de la société Starbyte .
Il y a eu aussi Les Strauch Brothers qui bossaient pour Hudson soft , ils m’ont contacté pour la musique de Bomberman/Dynablaster. Ils m’ont ammené pour tout un week end à Hambourg où j’ai pu rencontrer toutes les personnes sur le projet ( comme Michael Kleps qui a lancé reFX (logiciel de créations audio) et qui continu de nos jours à programmer des VSTi ( Virtual Studio Technology Instrument ) ) , de mon coté j’ai travaillé sur la conversion de la musique pour l’Amiga via un module sur 3 pistes et le tout à l’oreille.

Je n’ai jamais vraiment monopolisé mes forces dans le but de faire de la musique pour les jeux vidéos , je n’ai pas essayé de promouvoir mes services pour emerger dans le milieu du business vidéo ludique à cette époque, ce que , avec le recul , je regrette un peu car j’ai eu pas mal d’opportunités pour le faire . C’est vous dire le genre de nerd que j’étais : )


-Quels ressentis gardes tu de ton experience dans le milieu de la création sonore pour les jeux vidéos ?

Rien de spécial si ce n’est un point important : Si tu veux gagner de l’argent en faisant de la musique , tu dois considérer cela comme un boulot , car c’est bien de cela dont il s’agit.
A cette époque je n’ai meme pas demandé à etre payé pour le travail qu’on me demandait , je ne prétais pas vraiment attention à ce type de chose . Erreur de jeunesse . Mais depuis les choses ont bien changé : ) .

Present

-Compose tu toujours dans le cadre de la demoscene ?

Oui. J’y ai fait mon retour en 2007 , je suis maintenant membre du groupe Brainstorm mais en meme temps je vais composer pour quelqu’un qui a un projet très prometteur .

-Que penses tu de la demoscene actuelle en comparaison de celle des années 90 ?

Je la préfère maintenant , les gens ont grandi et les compétions sont moins sèrieuses , c’est fini le temps des combats pour savoir qui est le meilleur , on est plus dans la vraie recherche de créativité maintenant. Nous avons réalisé que nous sommes une petite communauté et la plupart d’entre nous ont le sentiment d’appartenir à une grande famille.
Concrétement , j’ai trouvé une paire de très bons amis dans le milieu de la demoscene depuis mon retour , en participant aux partys , en faisant la fete et en causant avec eux , ce qui au final est au moins aussi important que la création de démos.


-Quel est ton avis sur le travail de remix réalisé à partir d’anciens morceaux et pourquoi as tu toi meme pris part à ce type de démarche ?

J’aime quand un remix est bien fait et qu’il colle à la version original d’un morceau. Aprés des années passées à jouer de la guitare dans de nombreux groupes , j’aime bien l’idée de me lancer à nouveau dans des projets solo.
Faire des remixes ( ou plus exactement des remakes ) de mes morceaux favoris issus de jeux vidéos sur C64 était la meilleur chose à faire pour revenir dans le milieu actuel de la prod musicale ; ayant un studio entre mes mains tout le temps pour réaliser des productions pour le milieu de la pub ou le voice over, je n’avais plus qu’à me lancer .
C’est à ce moment là que j’ai décidé de résusciter mon vieux pseudo bien que je le détèste en fait : )

-Tu es impliqué dans beaucoup d’activités ( musique pour jeux vidéos , activités studio , guitariste ) , dans laquelle penses tu pouvoir exprimer pleinement ta créativité en tant que compositeur ?

J’aime toutes ces activités pour ce qu’elles m’apportent distinctement. Bien sur , quand je travaille seul j’agis plus directement pour traduire mes souhaits artistiques , mais travailler avec d’autres musiciens apporte également en terme d’inspiration .
Si je compose la musique d’un jeu , des éléments relatifs à l’ambiance , au style des niveaux , tout cela peut faire germer dans ma tete des idées musicales , alors finalement je ne me sens pas trop bridé quand je travaille pour ce type de projet rémunéré.
C’est une tout autre chose quand il s’agit de répondre aux attentes d’un client , mais ça reste amusant et satisfaisant la plupart du temps.
C’est la meme chose quand je bosse en temps que guitariste , c’est pas mal aussi pour changer de se concentrer en solo uniquement sur ton instrument sans avoir à gerer tout l’arrangement d’un morceau. En plus j’adore les solos de guitare , autant quand il s’agit d’en jouer que de les écouter : )

– Quelles genre d’ambiances te sont propices pour composer ?

… ce n’est pas facile de répondre à cela. Souvent la meilleure idée surgit quand tu t’y attends le moins.
Je ne pense pas que l’ambiance soit vraiment importante , évidamment elle impacte par son influence sur le résultat mais meme quand je suis morose , ce n’est pas pour autant que j’en oublie d’etre productif .

Faire de la musique m’aide vraiment à me déconnecter des journées à la con. Habituellement j’essai surtout d’etre seul dans le studio avec les portes fermées, je ne supporte pas d’etre interrompu durant mon processus de création , qu’importe que ce soit quand je compose , que je ré-écoute une des mes compos , que je mixe ou que j’apprends un passage à la guitare.

Je ne suis certainement pas le compositeur le plus rapide qui soit , comparé à d’autres musiciens de la scene je suis sans doute moins productif mais je n’ai jamais été à court d’idées , je peux créer quelque chose à partir de rien , n’importe où , n’importe quand.

– Quel est le dernier livre , le dernier film et le dernier morceau de musique qui t’aient touchés ?

-Livre : je lis peu par manque de temps.

-Film : Prometheus. Je sais qu’il est truffé d’incohérences dans le scénario et le développement des personnages mais il demeure un grand moment cinématographique, j’adore son environement visuel , la construction et la mise en place de l’atmosphere sombre qui y règne . Il m’a donné envie de me refaire toute la saga des Alien (meme Alien 4 et Alien vs Predator : requiem… et oui : ) )

-Musique : Quand j’ai du temps j’écoute pas mal de métal ; en ce moment le dernière album de Meshuggah ainsi que Periphery tournent en boucle sur mon player . Je réalise aussi en ce moment que bon nombre de musiques de films des années 80 sont excellentes.

-Sur quels genre de projets travailles tu en ce moment ?

Je suis très heureux que Chris Huelsbeck m’ait récamment demandé de poser quelques pistes de guitare pour son album en cours et à venir « Turrican Soundtrack Anthology » , c’est vraiment un projet super cool ! ( et encore plus particulièrement d’avoir eu la possibilité de jouer de la lead guitare sur les morceaux retravaillés provenant des jeux Turrican ).

A part ça je bosse sur des musiques pour des jeux sur mobiles développés par des studios indé. , pas de quoi devenir super célèbre mais suffisament interessant pour passer de bons moments en produisant un travail de qualité.

Avce le temps qu’il me reste , je travaille sur mon prochain album qui se composera d’un mélange de sons à la fois instrumental avec de la guitare , un coté heavy plus lourd mixé avec des sonorités electro.
Mais tels que je vois les choses en ce moment , je ne pense pas le finir avant 2014.

Et enfin , dernier projet mais pas des moindres , il y a mon groupe du moment « Samsara Circle » , je joue avec eux de la basse à dose régulière afin de pouvoir assurer lors des concerts.

Futur

-Comment t’imagines tu dans 10 ans ?

Vieux .

-Un projet que tu aimerais réaliser et qui te tiens particulièrement à cœur ?

Et bien , je pourrai imaginer un tas de projets interessants mais concrètement , j’essaye juste de m’améliorer dans les projets auxquels je participe , afin d’interesser le public ; c’est la raison pour laquelle je suis déjà impliqué dans pleins de projets fantastiques ,que je n’aurais pas cru possible il y quelques années en arrière. Par exemple , le groupe 6581 qui interprete en concert des musiques venues de l’univers du C64 , ou encore la collaboration avec Xerxes et Bendik ,toujours en concert,lors d’évènements liés à la Demoscene , mais également le fait d’etre embauché en tant que guitariste sur des projets d’autres musiciens , etc…

J’aimerai particulièrement créer une œuvre musicale , pour un jeu important , que ce soit sur PC ou consoles , le top serait qu’il propose un univers dans l’esprit Dark Science-Fiction .

Donc , attendons de voir ce qu’apportera le futur.

——–

links : http://www.romeoknight.net/

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s