Terminator Rex ! he ll be back…

12419098_1140427912642342_2475102908712735288_o

 

J étais tranquillement entrain de naviguer sur le web quand soudain ma boite mail m avisa d un message , contact inconnu ….

Et le grand T rex échappé d un film Z des années 80 , quasi frappé du sceau sacré d un Blood dragon s adressa à moi dans ces termes :
« Mon album tu écoutera et qui sait …. du bien tu en dira «  … alors oui j ai écouté. La prudence façe à ce grand raptor eut été d en dire du bien,  quelqu en soit le résultat de l écoute  , instinct de survie oblige , mais n écoutant que mon courage d internaute planqué bien au chaud derrière son écran j étais bien décider à lui donner clairement mon avis , bon …ou bon !

Et si j ai décidé d en parler ici , c est bien qu après plusieurs heures d écoute j en suis arrivé à la conclusion que le T rex à l œil rouge bionic mérite largement le détour .

C est de la synthwave donc évidemment il faut aimer le style pour apprécier , et il y a clairement des petites pépites que je vous invite à découvrir.

– Bonjour à toi : Terminator Rex ,c est qui ,c est quoi ,et c est depuis quand ?

Bonjour, Terminator Rex c’est surtout « quoi? » un Dinosaure cyborg qui revient du futur pour modifier la musique du passé!
Sérieusement, qui ça importe peu c’est surtout un projet Dark wave Synthwave Electro qui a vu le jour il y a un an.

– Quels sont les films des années 80/90 qui t ont traumatisés au point de vouloir en récréer partiellement l ambiance dans tes compositions

Je suis un grand fan des cours d’aerobic en caleçon fluo… euh non! Je ne pourrai pas vous mentir Terminator 1 et 2, Blade Runner, Tron, Scar Face, Retour vers le futur… La série V (où je me planquait derrière le canapé pour ne pas voir les lézards), K2000, MacGyver et toutes ces séries qui sont passées et repassées des années.
J’ai connu ça dans les années 90, quand ça repassait à la TV ou en VHS maintenant c’est ringard mais ce style m’a tellement marqué que y revenir c’est un hommage, une nostalgie à affirmer.

– Tu as eu un Amiga aussi , la référence absolue en matière d ordinateur dans les années 90 ( comment ça je manque d objectivité ….) , quels sont les 10 jeux , les musiciens , les demos qui t ont le plus marqués ?

J’ai eu quand j’avais 7-8 ans un Amiga de mon oncle avec plein de disquettes, c’était la revolution! Je n’ai pas eu de PC donc je faisais tout sur Amiga à l’époque.
J’ai adoré Les Voyageurs du Temps, Another World, Flashback, Cannon fodder, Desert Strike, Final Fight, Chuck Rock, Dune 2, Indiana Jones, Croisière Pour un Cadavre. Bon celui qui m’a donné du fil à retordre c’est Prince Of Persia mais j’aime la difficulté, les jeux de refléxion, les point and click plus ou moins sensés (cf, monkey Island et Day of The Tentacle).
Je me suis vraiment intéressé à la musique plus tard dans les années 2000 avec le punk rock et le néométal.

– Quand as tu commencé la composition et sur quel support ?

J’ai commencé la composition avec l’éditeur music2000 sur PS1, je composais les rythmiques et les intrus pour jouer de la guitare par dessus. Ca ne devait pas être très joli à entendre mais rapidement je me suis mis à Cubase.

– Les années 90 c est aussi les cheveux longs et le métal , tes groupes préférés et tes morceaux cultes ?

Oui finalement, j’ai commencé par le punk rock et le néo métal, ce qui m’a progressivement amené vers le death metal, (j’avoue j’ai eu les cheveux longs…) du oldschool au plus moderne, de Slayer à Meshuggah en passant par Textures, Decapitated et Gojira. Faut que ca tape que ca ailles vite, plein de notes, des gros riffs…
Un titre indémodable pour moi c’est Raining Blood de Slayer j’en ai même fait une reprise nommée « Synthetic Blood » c’est un hommage à mes racines.

– Si tu devais définir le style musicale qui caractérise Terminator Rex et ses influences notables , que dirais tu ?

Pour le style si je devais mettre ça dans des cases: Dark Wave et Synth Wave. C’est un mélange de musiques SF, de la new wave et la pop 80’s, des sonorités 16 bits et cinématographiques (tous genres confondus) de l’époque.
De mon point de vu c’est de l’éléctro, bien inspiré par le Rock et le métal, qui se voit taché par des outils des synthés et des sonorités retros. Je cherche à me détacher des mes influences les plus directs qui sont Carpenter Brut, Perturbator et Dance With The Dead.
Pour le reste un film, une série, une scène d’action… mes influences viennent aussi de mon environnement. Je cherche à véhiculer une scène, des images, des émotions au travers de ma musique, c’est ce qui caractérise le style ce n’est pas qu’un genre musical c’est une période bien marquée par son style.

– D ailleurs pourquoi avoir choisi la synthwave pour t exprimer ?

C’est venu petit à petit au fil des compositions, je suis passé par le 16 bits uniquement au Métal 16bits, le métal electro 16 bits… Vous me suivez? Ca à donné ce projet.
La seconde explication est que je voulais avoir un projet solo qui renvoi une grosse energie, des basses et une batterie marqués, c’est dans l’électro que j’ai pu m’exprimer et garder cette grosseur de son, cet impact. Je n’ai pas cherché à coller à une tendance, ça a été un cheminement logique et je voudrais bien apporter quelque chose de nouveau à ce style.

– Selon toi , qu est ce qui pousse beaucoup d ancien musiciens orientés métal à développer maintenant de la synthwave ?

Beaucoup de mes potes métaleux sont partis vers d’autres style que le métal. Le Jazz, le Post rock, la Folk… Finalement la synthwave on en parle un peu plus et ça s’écoute plus facilement.
Je ne pense pas que ce soit l’alternative décisive du métal mais la Darkwave (plus que la synthwave) est le coté sombre du style comme le métal. Il y’a des similitudes dans l’approche et même si le métaleux parait simple il est sensible et très ouvert d’esprit.

– Quels sont les artistes de cet univers musicale que tu apprécies ?

La scène française dans le style est au top, inutile de citer les noms. Sinon Dance With The Dead, Dynatron, Megadrive, VHS Glitch, Miami Night 1984, Lazer Hawk, ToneBox…

– Tes principales sources d inspirations ?

Bon à vrai dire le gros problème est que toute la journée les images et les sons s’accumulent et quand le noir, le calme et le silence arrive tout ressort par flash et là il est généralement 2h du mat.
Je crois que je ne vais pas chercher l’inspiration volontairement elle se stock et resurgit plus tard.
Concrètement les films, les jeux (surtout le retro), des scènes d’actions ou des clichés du cinéma, j’ai envie de les illustrer avec ma musique. J’espère un jour travailler avec un studio de jeux pour developper une musique autour d’un cadre une action et d’un contexte.
C’est complémentaire je m’inspire des images et de scène, et à l’inverse ma musique suggère des images…

– Matériel que tu utilises pour créer , arranger , mixer , masteriser ?

Je compose sur Logic Pro 9, pour le live c’est Ableton Live. Les deux approches sont différentes car en studio je me focalise sur les effet et les détails alors que le live sur la puissance et l’improvisation.

Les derniers jeux vidéos qui t ont plu et/ou inspirés ?

Deux jeux pour retracer tout ça, Rayman sur PS1 (1995) une poésie à lui tout seul. L’inspiration de chaque univers colle à chaque thème, c’est complet et beau (encore de nos jours).
Super Meat Boy pour son coté hardcore rythmé par la musique de Danny Baranowsky et son gameplay parfait.
– Dernier film marquant ?

Inception. Quand ça parle de voyage dans le temps de modifications temporelles, d’effet papillon… Bref les théories sur l’espace/temps c’est mon truc

– Dernier album acheté ( physique ou démat ) ?

Surtout le physique, le démat c’est bien pour le partage et la découverte mais j’aime posséder de beaux objects. Le Dernier c’était une réédition de From Mars to Sirius de Gojira en vinyl.
Il y’a eu un peu avant Dangerous Days de Perturbator, la Trilogie de Carpenter Brut et enfin Polaris de Tesseract (groupe de djent metal prog anglais)

– Dernier concert marquant en tant que spectateur ?

Cancer Bats dans une petite salle nantaise ou comment faire tenir 300 enragés dans 60m2? Une vraie énergie et un charisme c’est assez dingue de voir ce que certains peuvent communique avec des riffs simple et une vraie envie de partager.

– Dernier concert que tu as donné sur scène ?

C’était le 28 Janvier au Ferrailleur à Nantes, scène partagée avec Carpenter Brut. C’est un peu un honneur d’ouvrir pour Carpenter devant un public de connaisseurs. Mais c’est une excellente expérience qui je pense à été partagée.
C’est dans ces moments là, quand le public est réceptif, curieux, attentif qu’on a envie de donner plus et plus souvent. Le live était une option au debut du projet maintenant ça en fait partie autant que le studio.

– Des personnes à saluer en particulier ?

Je ne vais pas prendre le risque d’oublier des noms, donc ceux qui ont participé à la création du projet et qui le supporte de près ou de loin, que ce soit des amis, ou des inconnus curieux et investis!

– La musique de Terminator Rex si tu devais la formuler en idée(s) au travers d un mot , d une phrase ou plusieurs ?

Je le vois comme « une claque Rock sous un décor 80’s »

– qui est la jolie voix sur « Make love with my blaster « ?

Ah! C’est la merveilleuse et sublime Jennifer Carpenter (de son vrai nom Charpentier). A venir un Ep en collaboration, mais c’est en réflexion.

– Projets en cours et/ou à venir ?

Un 3ème Album est en composition, j’espère pouvoir penser à une date prochainement mais cela implique beaucoup de choses. Sinon je travaille sur de la vidéo à venir très prochainement et du concert pour la rentrée 2016.

Merci et à bientôt

 

Terminator Rex Bandcamp