Entretien avec LittleBitchard

1994-music-setup

PAST


-Quel est le premier morceau , le premier artiste qui t’ait marqué étant jeune ?

Ça commence fort … j’ai d’abord besoin de me replonger dans le passé pour laissé remonter à ma mémoire la réponse .

En mettant de coté ma pèridode Hard Rock et heavy métal à l’adolescence , je dirais qu’une des inspirations évidentes à cette époque venait des morceaux de Disco Italienne ( ce qu’aujourd hui les gens nomment ‘spacesynth’). Je pense à des morceaux comme Koto ou encore Laserdance

La vraie claque est survenue quand l’acid house a emergé . Ce qui m’a alors le plus attiré était ll’esthétique de ce nouveau genre de musique ; une expression artistique issue de la machine , sans musiciens au sens physique du terme et une absence d’instruments traditionnels.

Si je devais citer un titre en particuilier qui me vient spontanément à l’esprit je dirais ‘ stakker Humanoid » par Humanoid.


– Comment as tu commençé la musique ?

Mon ami avait un amiga 500. De mon point de vu , j’ai essayé de l’aider à moins jouer aux jeux vidéos en lui empruntant régulièrement son ordinateur à d’autres fins ( apprentissage des trackers …) . Je ne parlke meme pas des efforts que j’ai fait avec le C64 avant l’Amiga .

– As tu appris des instruments classiques ?

Oui , j’ai joué du tuba dans un Big Band à l’école. A la base je voulais jouer des percussions mais apparement il y avait dans la classe d’autres personnes plus enclines à maitriser la rythmique necessaire alors on m’a assigné au tuba.

-Quand et comment es tu entré en contact avec les ordinateurs ?

C’était aux alentours de 1983 de mémoire. Un ami à moi possedait un VIC-20 sur lequel on a passé pas mal de temps à jouer à des jeux comme Gorf et Omega Race. J’ai eu mon propre C64 en 1988 puis mon Amiga en 1992.

-Quelle est l’histoire derrière ton pseudo Little Bitchard ?

Ce nom est en fait une dérivation issu du texet d’une de mes chansons de rap préférée , Kool Keith.
Retour en 1997 , je n’avais pas les moyens de personnaliser un vinyl pour faire des scratchs spécifiques avec un pseudo original alors la solution la plus simple et la moins chère fut d’utiliser un pseudo qui existait déjà sur un vinyl . Résultat , j’ai pioché mon nom sur un album/morceau de 1996 par Ultra – Industry is Wack ( « you can’t trust Little Richard
Little bitchard « ). un morceau qui dépote ! http://www.youtube.com/watch?v=sajEFSpoxHI

– Si je te dis Amiga , cela t’inspires quoi ?

Cela me fait principalement penser à comment cela me gonflait d’etre limité par la technique de la machine en terme de canaux et de qualité des samples. Si j’avais eu l’argent , j’aurai surement investie dans un sampler déçent et n’aurais utilisé l’amiga que pour le séquençage : )

Bien sur la réalité était moins triste que ça , une fois mis de coté la qualité sonore de cette époque , j’ai vraiment apprécié de réaliser plein de morceaux tout en apprenant beaucoup sur la manière de les faire.

– Quels étaient tes principales sources d’inspirations ?

Trés simplement , tout ce qui pouvait me passer à porté de mains ! Que ce soit des émissions de radios locales qui passaient de la musique éléctronique , des livres et des films de Science Fiction , les soirées Rave organisaient dans le coin. J’ai meme collectionné les flyers et les articles de journaux en rapport avec la rave music pendant un certain temps ( de 1991 à 1991 ) , tout cela parce que je voulais vraiment me tenir au courant de tout ce qui était dans l’air du temps.

Party Zone et chillout , des émissions diffusaient sur la chaine MTV étaient vraiment bien , du moins à l’épqoue , avant de devenir un simple truc de classement des morceaux Dance. Je passais des nuits à enregistrer depuis la sortie audio du magnétoscope sur magnétophone les morceaux , sur cassettes vidéos les clips , à la recherche de titres interessants pour l’inspiration .
Je regrète d’avoir balançé toutes ces cassettes , certaines auraient sans doute mérité d’etre converties en format digital puis uploader sur youtube . Il y avait aussi pas mal de courts métrages experimentaux qui étaient diffusaient en guise de break pendant l’émission , et un bon nombre était visuellement trés originaux .


– Quels ont été les tackker que tu utilisais?

MED, octaMED et Protracker . OctaMED fut le choix le plus évident en ce sens qu’il possédait une solution MIDI ainsi qu’un mode 8 canaux.

– Créais tu tes propres samples ou bien puisais tu ceux pré existant ?

Je n’avais pas de convertisseur analogique numérique pour mon 500 et ce jusqu’en 1994. Avant cela j’utilisais les samples disponibles sur les disquettes ST ou encore depuis les modules des autres compositeurs mais aussi depuis les jeux ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Action_Replay ) …et je présume qu’il n’y pas de compositeurs sur Tracker qui n’aient jamais essayé de récuperer des bouts de pistes au hasard des samples : )


– Quels sont les morceaux de l’époque Amiga dont tu sois le plus fière?

Pas un spécialement. Considérant ce qu’on peut trouver sur mon site web extrait réellement de morceaux composés sur un Amiga 500 avec 1Mb de RAM , je dirais Chaotic st8 réalisé en 1996. Bien que ce soit un titre qui sonne trés “comme à l’époque “ , je continu de lui trouver un coté sympa .

Finalement je suis assez content que la plupart de mes mods Amiag ne soient pas accessibles en ligne , en fait seulement 20% environ.


– Quand et pourquoi as tu laissé l’Amiga pour le PC afin de composer?

C’est arrivé en 2001. Préalablement j’ai souvent été frustré par les limitations technique du matériel pour la composition , cela avait vraiment pour effet d’annihiler l’inspiration !. Puis vint le jour ou mel function / kewlers m’a donné son vieux PC . Il voulait vraiment que je me mette à découvrir et apprendre des logiciels musicaux modernes.

PRESENT

– Tu t’interesses à quels genres d’artistes de nos jours?

Aux artistes qui font de la musique agréable en électro , trouver des morceaux sympa et qui ne seront capable de bien vieillir n’est pas chose facile.

– Quels logiciels utilises tu ?

J’utilise Ableton Live 8 ainsi que Cockos reaper. Je possède aussi siny acid 7 mais c’est principalement pour réalsier des Legacy project files..

– Que penses tu de la demoscene actuelle ?

J’apprécie les bonnes prods qui continuent à en etre issu. Le groupe Still est mon préféré du moment.

– Dans quel état d’esprit as tu composé la musique pour la demo 1995 de Kewlers?

Variable , cela a été un long boulot avant d’aboutir au morceau définitif.

La première version était trés différente à la base , plus sombre . La seconde version partageait des points communs avec la troisième version notamment pour la structure rythmique mais c’était un morceau purement instrumental avec des melodies différentes . La troisième et dernière version aura été la bonne pour la démo.

Mon meilleur souvenir fut la transition entre la deuxième et la troisième version , j’ai profité des déplacements pour me rendre au boulot durant les sombres et froids matins de la periode hivernal pour plannifier dans ma tete les melodies et les parties lyriques…d’habitude je ne compose pas du tout mes morceaux de la sorte , en fait c’est meme la première fois que cela a pu fonctionner ainsi…. meme si les paroles n’ont rien de transcendantes : )


– Comment decrirais tu le groupe Kewlers ?

Je présume qu’on peut se décrire comme une bande de vieux “ on était là , on a fait ça “ qui à l’occasion trouve le temps de réaliser quelque chose : ).


– Vous developpez maintenant des demos sur android , pourquoi?

Cela est entièrement du à Curly Brace. De mon coté je n’ai pas vraiment de plateformes de préférences du moment que le format audio en stremé peut etre utilisé. Nous avons également échangé sur le fait de concevoir des demos pour IOS mais cela représente beaucoup de boulot pour interagir avec ce système plutot verouillé.
Curly aime android du fait des limitations de puissance de ce système , mais la possibilité d’utiliser des languages de programmation comme le C ou C++ et OpenGL est un avantage. A la fois android est un système moins performant que ce qui peut tourner sur les PC puissants actuels et en meme temps son fonctionnement n’est pas trop oldschool lui permettant de produire des effets interessants.
Si on part du principe que l’esprit de la demoscene c’est de pousser le hardware dans ces limites , alors de nos jours , pour produire un truc qui performe bien il faut soit trouver du temps dans son cadre de vie professionnel pour réaliser des demos …soit etre payé pour en réaliser : ) .

De plus la tendance de la demoscene est surtout d’exploiter au maximum les machines pour produire des effets en un minimum de poids .

De mon point de vu , Kewlers n’a jamais fait partie de cette mouvance , nous c’était plutot “ tels trucs nous inspirent , faisons en quelque chose “. Dans la demo Proton-K (2012) l’effet utilisé provient de “destruck” par The Holograms (http://theholograms.free.fr) et avait été initialement développé en tant que prototype commercial pour la société Nokia.


– Peux tu nous parler des tes activités musicales en dehors de la scene demos ?

Je suis actuellement en charge du design sonore pour un jeu IOS nommé Supernauts par Grand Cru’s (http://grandcrugames.com). Je participe également à un autre projet de jeu sur IOS mais pour le moment je ne peux vous en dire plus.

En parallèle de cela je travaille sur des projets digitaux à streamer ou downloader mais plus en loisir quand j’arrive à trouver du temps parmis tout le reste. La seule chose que je peux dire avec certitude c’est qu’un morceau est en cours de finition et devrait etre disponible dans 1 mois environ.

– Dans ton soundcloud tu précises etre à la recherche de vocals , quels genres de morceaux cherchent tu as composer avec , pour quels genres d’auditeurs?

Ce pourrait juste etre un arrangement en music electro qui me fasse dire , “ terrible , ça sonne bien “.
Les voix permettent d’ajouter beaucoup à un morceau de telle manière qu’avec une bonne mélodie associée on obtient une athmosphere sonore idéale.

– Te produis tu en Live ?

Pas pour le moment , j’adorerai, mais je ne le peux pas.

Si je me base sur mon experience je pense que pour un live le simple fait de tripoter des potarss ne suffit pas , il faut penser en terme de performance visuelle . De plus en ce qui me concerne je ne suis pas non plus super véloce avec un clavier de synthé.

De plus , pour pouvoir offrir un bon spectacle c’est du boulot et je devrais pouvoir trouver plus de temps à y consacrer que je ne peux . Je pense aussi que cela necessiterait de trouver un manager pour s’occuper de tout ce qui tourne autour ( reservation des salles , merchandising etc.. )

– Que penses tu de la musique électro actuelle , celle qui tourne sur la demoscene , dans les clubs , sur les radios ?

Je ne me tiens plus vraiment au courant des sorties récentes. Il y a trop de trucs pourris qui sortent ( et tellemnt de choses tellement plus interessantes à faire ) pour qu’une personne gaspille son temps à tout écouter.
Ceci dit , je verifie en permanence et je m’interesse au travail d’artistes de qualité , qu’ils soient jeunes ou vieux , que je j’ai pas forcément écouté avant , mais ils ne sont généralement pas uniquement labelisé electro ou techno.
J’essai toujours de me tenir au courant de ce qui se passe de nouveau sur la planète en terme de sons … il y a toujours de bonnes choses qui se baladent un peu partout et qui sont sources d’inspiration.

J’aime l’idée que certains artistes tentent encore d’innover en matièrse de sons sans se contenter de refaire ce quia été fait avant. Malheureusment beacoup se contentent de produire des choses formatés sans réelle créativité ,en se revendiquant pourtant de sous genres innovants , qui s’avèrent par la suite rapidement lassantes et qui vieilliront mal.

En parlant des sous genres , cela me fait bien rire et pas que moi , c’est meme devenu parfois un running gag que de constater l’imagination dont font preuve certains pour donner des noms bidons à des samples ou à des styles de musique comme bass music ou encore complexo electro house …mias ça en arrive à faire partie du délire aussi.

Et d’ailleurs pour taquiner encore un peu sur le sujet , je trouve la réutilisation hors contexte de noms comme electro d’un coté et house de l’autre pour aboutir à l’electro house, relativement stupide. Prenons un morceau d’electro , un truc comme Drexciya ou anthony Rother et fusionnons le avec disons un autre truc comme Basement Jaxx , on se retrouve avec quelque chose comme Skrillex ou Steve Aoki ce qui n’est pas forcément la conclusion musicale la plus évidente . On peut s’amuser aussi en faisant le chemin inverse et essayer d’imaginer comment pourrait sonner un morceau d’electro house si on le decompose avec d’un coté un style electro et de l’autre un pure style house.

FUTUR


– Quel est ton reve secret en tant que musicien?

Réaliser au moins une fois un morceau capable d’etre encore écoutable et apprécié dans 10 , 30 ou 100 ans.


– La musique electro a maintenant pas mal d’années derrière elle ( petite dédicace à l’attention de certains visionnaires des années 90 qui pensaient que ce style de musique ne passerait pas l’hiver )… comment peut elle encore évoluer
?

Impossible de le savoir. Si on part du principe que l’évolution au sens large fait partie de l’ordre naturelle des choses , alors je crois qu’il en sera de meme pour ce genre musical.


– Et ton dernier mot sera …. ?

Dance!

Publicités

interview with LittleBitchard

1994-music-setup

everyone that knows demoscene knows his name and his muzik ….others will known him after reading this interview and by listening his works. Thanx Arto !

PAST

-What is the first song , artist , that you heard when you were young , that blow your mind ?

What a tricky start, I need to think back and let the answer come to my head 🙂

Not counting the mandatory early-teen hard rock / heavy metal phase, I’d say one obvious early inspiration were the mid-80s instrumental italo disco tracks (what people refer to as ‘spacesynth’ nowadays). You know, tracks from likes of Koto and Laserdance.

Real mind-blowing occurred when acid house started to surface. It was the aesthetics of this « new style of music (ooh aah!) » that appealed to me greatly; the very machine-sque style of artistic expression deprived of human performance, and the total lack of classic instruments.

With the above in mind, I’d probably pick ‘Stakker Humanoid’ by Humanoid.

-How did you start making music ?

My friend had an Amiga 500. Being the considerate me, I tried to « help » him play less games by taking over his computer every now and then, hammering away on the keyboard (learning about trackers etc.). I’m not counting the random efforts I did with C64 before Amiga.

-Did you learn any « classic Instrument(s) » ?

Yes I did, I played tuba in a school big band. I would’ve wanted to play the drums, but apparently there were more rhythmically inclined people in my class and so I got assigned the tuba.


-When and how did you get in touch with computers ?

It was around 1983, I think. A friend of mine had a VIC-20 with which we spent countless hours playing games like Gorf and Omega Race. I got a C64 of my own in 1988, and an Amiga in 1992.


-What s the genesis of your demoscene name: « Little Bitchard » ?

The name is actually derived from the lyrics of one of my rap favourites, Kool Keith. Back in 1997, I couldn’t afford cutting custom vinyl dub plates for turntablism (as in, making scratches using your artist name), so the shoe-string / budget approach was to pick a name that was already on vinyl and available. So I found myself selecting a name from Kool Keith’s and Tim Dog’s 1996 album release ‘Big Time’ (performing as ‘Ultra’). Check it out here: http://www.youtube.com/watch?v=sajEFSpoxHI .. One kick ass track!


– If i say AMIGA , what does it inspire to you? Share some memories from the early years.

It mostly makes me think of how I hated being stuck with only the shitty 8-bit samples and four channels. Had I had the money, I would’ve certainly bought a decent sampler and used the A500 only for sequencing 🙂

Of course the reality wasn’t as sad as that; sound quality issues aside, I really enjoyed making a lot of tracks and learning in the process.

– What were your main sources of inspiration at this time ? Like what computer artists or computers works attracted you in and outside computer’s world , what kind of artists did you like at this time ( in every ways …books , movies , muzic and so on… )

Basically just about anything I could get my hands on! Any shows on local radio stations playing electronic music, sci-fi films & books, local rave parties. I was even collecting local rave flyers and newspaper articles for quite some time (~1991 – 1999), because I really wanted to keep on the up & up of what’s happening and « document » the zeitgeist.

MTV’s Party Zone & Chillout Zone were great, the former before it went all 4-by-4 dance top 10. I used to have my tape deck hooked up to the audio out of a VCR and I’d then stay up all night, recording both the video and audio, hunting for inspiring tracks. I regret tossing away a lot of those tapes, since esp. some of the videos would’ve deserved converting to some digital format and perhaps uploaded somewhere online. MTV also had a lot of those short experimental films and animations scattered in-between the show breaks etc.; I used to tape those too and really enjoyed all the visual overload they often presented.

– What Tracker(s) did you use ?

MED, OctaMED and Protracker. OctaMED was the go-to choice as it had MIDI & 8-channel mode.

– Did you create your own samples or use predifined one ?

I didn’t have an A/D converter for my A500 until 1994. Before that I was using samples from sources like the ST -disks, mods by other composers and games (Action Replay MK III ftw!).. And I guess there isn’t a tracker composer who hasn’t tried loading random files for samples 🙂

– Songs that you ve created during Amiga time which you still proud of ?

None that I can think off. Out of what I have on my website AND true to the strict « A500 + 1Mb RAM » setup, I’d forcibly pick « Chaotic St8 » from 1996. Despite it’s very much a product of its time, it still is something I can relate to also in some way other than « Haha what was I thinking, I’m glad I kept all these! ».

I’m very happy with the fact that most of my Amiga mods are unreleased; there’s probably less than 20% of that catalog available online 🙂

– When and why did you leave Amiga for PC’s music composition ?

It happened in 2001. Back then I had been, for a good while, very frustrated with all the non-composing chores related to doing complex MIDI arrangements with a tracker. That stuff was a real inspiration killer! What triggered the switch was, when Mel Function / Kewlers donated his old computer to me, which was a 233Mhz Pentium 2 /w 256Mb RAM (iirc). He really wanted me to start learning more up-to-date tools.

PRESENT

– What kind of artists are you really interest in ?

Artists who make enjoyable music. Esp. with electronic music, finding something great that doesn’t sound outdated immediately, or within a year or two, is challenging.


– What software(s) do you use now?

I mostly use Ableton Live 8 and Cockos Reaper. I also have Sony Acid 7, but that’s mostly for working with legacy project files.

– How do you generate your vst ? Where do you take them from and if you realise some by yourself, how do you create them ( tools , sources and so on )

I’m coding-disabled and am thus stuck with readily available VSTs. I’m mostly using freeware or DAW-bundled plugins. Among the freeware my go-to plugins are at least Variety of Sound, ReaPlugs, Interruptor.ch and the Kjaerhus Classic series. On the commercial side, the go-tos would be a few Audio Damage plugins (BigSeq2 ftw!), Z3ta+ 2 and the bundled plugins that come with Acid 7 & Ableton Live (eg. Izotope Mastering Effects Bundle).

Of course it would be dead easy to warez all the new plugs & presets, but that way you just end up playing catch-up to stay on the up & up.. And your VST toolbox would likely be a uninspiring mess of this and that, none of which you never bother learning well.. Buy something, and suddenly you gain a lot of extra motivation to learn and use it!


– What do you think of nowadays demoscene  
?

I enjoy that good stuff still gets released. Still is my favourite (active) group at the moment.

– In wich state of mind did you compose track for demo 1995 ?

Various, it was bit of a long stretch nailing the final version.

The first version of the tune was something completely different; a darker, Hague-ish electro track. Second version shared a very similar structure (and drums) to third version, but it was instrumental and had entirely different melodies. Third and final is what ended up in the demo.

My favorite memory of transitioning between second and third versions is planning melodies and lyrics in my head during many cold and dark winter mornings, while walking to work.. I usually don’t write songs this way at all, yet this was the first occasion where it worked out.. Not that the lyrics turned out that good 🙂

– How would you describe Kewlers team ?

I guess we’re a bunch of old « been there done that » guys, who still occasionally find the time to release something 🙂

– Now developping on android for demos , why ?

This is entirely up to Curly Brace. I have very little preference towards a platform, as long as any streaming audio format can be used. We’ve discussed about making IOS demos too, but the « walled garden » stuff just makes it too much of a hassle.

Curly likes Android because of limited computing power, yet still being able to use a familiar languages & graphics API (C or C++ and OpenGL). Android is not too old school to rule out making interesting effects, but not over-powered like PCs are nowadays. Sticking to demoscene’s ethos of « pushing hardware to its limits » I think that nowadays, to follow through with that and make something very impressive, you’d either need to be able to incorporate your daytime profession into making demos or perhaps go for a ‘one release per year’ kind of schedule.. Or get paid doing demos 🙂

This trend is evident within demoscene too: this hardware pushing has, for a good while now, been shifting towards people going for file size limitations than actually trying to utilize all the available CPU & GPU power.

In my opinion, Kewlers has never been with the pushing camp, but more like « this and that inspires us, let’s do something ». For instance the mesh LOD (Level Of Detail) effect used in Proton-K (2012) was inspired by « Destruckt » by The Holograms (http://theholograms.free.fr) and initially developed for a commercial prototype we did for Nokia.


– Can you tell us about your music activities outside the scene ?

I’m currently in charge of sound design for Grand Cru’s (http://grandcrugames.com) freemium IOS game called « Supernauts ». I’m also contributing music to another IOS game project, but for now, my lips are sealed with that.

Besides that, I’m working to getting some digital download / streaming releases out both for distribution and licencing but for now, with all the other real world stuff it’s a slow crawl.. more like a pastime hobby. I’ll have a new single release out in about a month, that’s all I can say with certainty at the moment.

– You re looking vor vocals … what kind of tracks woud you like composing with , for what kind of listeners ?

It could be just about anything electronic that gives me the gut feel of « damn, this works ». Vocals just add so much more feeling to a track, as you have both the melody and lyrics to deliver moods.

– Do you produce yourself on live stage ?

No not at the moment. I’d love to, but can’t.

Based on the experience gathered from what live gigs I’ve done, I feel there should be more to the performance than just me fiddling away with bits of gear. I’m not that fluent a keyboard player either.

On the other hand, making a good stage performance happen would require more spare time than I can currently afford (rehearsing with musicians etc.). I’d probably also need a manager to handle booking and whatever other arrangements.

– What do you think of nowadays electro / techno sounds in the scene , in the clubs , on radios ?

I’m not following new releases that much. There’s just too much uninteresting throwaway stuff for one person (with many better things to make and do) to wade through. That said, I do constantly check out decent amounts of artists both old and new that I haven’t heard before, but they rarely are just electro or techno. I also try to keep myself somewhat on the map with what’s hot & current.. There’s always something to get influenced by out there.

I like it that at least some artists do manage to innovate within the more and more narrow confines of what hasn’t yet been done. Sadly many emergening sub-genres are too narrow-minded and formulaic from the get-go, and thus become boring & outdated pretty fast.

Speaking about sub-genres (and umbrellas too), I’m having a good laugh with all the genre pigeon-holing going on.. Coming up with imaginary genres (say « UPPERCASE drumstep ») is a long-running joke that me and some friends do every now and then, and from that point-of-view genres like bass music or complextro electro house are hilarious.. But they’re that by definition too 🙂

..Aaand just to do some irrelevant nitpicking about genres, I find the out-of-context re-use of names silly, like « electro » & « house » in « electro house ». I mean electro is stuff like Drexciya or Anthony Rother, and if I think about merging that with, say, Basement Jaxx, then ending up with something like Skrillex or Steve Aoki isn’t exactly what springs to my mind. It’s fun to play around with the thought of reversing these genre definitions and try imagining what house and electro might sound like.. Eg. if you’d take the electro house basslines & high-pitched bleepy synths and make real electro with them.

FUTUR


– What is you secret dream as a musician ?

To make at least one songs that is worth listening in 10, 30, or even 100 years.


– Electro music appeared a long time now ( greets to all visionaries 90’s people who said «  it ‘s crap it won’t pass the next summer «  ^^ ) … how can it evolve ?

Impossible to tell. Given that evolution is the natural order of things, I’m sure electronic music will manage that too.


– and your last word is ….. ?

Dance!